26-12 pic de Barbe 2468 Mètres

Pour éliminer les excès de la veille pour certains d'entre nous hum hum..le rendez vous est donné a Lourdes vers 8hoo pour un petit run au pic de Barbe.Le départ ne sera pas matinal mais la température ambiante du jour nous secoue un peu,il ne faut donc pas trainer pour s'habiller hum hum.Le président absent est très bien représenté par sa nièce qui sans aucun doute dans son attitude est digne de son oncle,il faut le voir pour le croire.
Enfin habillés pieds et mains gelés nous prenons la trace sans la quitter jusqu'au sommet,d'abord sur la piste forestière puis en s'enfonçant dans le vallon pour atteindre le Lac de la Lahude 2150m. De la On distingue nettement au NW le col à gauche du sommet.


La montée au col se fait très bien,la trace est parfaite et la neige bien portante,du col déjà la vue est splendide mais le vent qui soufflait en rafale a fait beaucoup de dégâts sur les crêtes et certains sommets.


Pose casse croute au sommet d'où la vue est splendide..lac bleu,Vignemale,Balaitous,Breche de Roland....


mais il ne faut pas trainer, descente possible directe sous le sommet, par un petit couloir au sud-est jusqu'au lac de la Lahude pour reprendre l'itinéraire de monté,virages a gogo assurés.

18-12 Aoube Oncet

Après une semaine froide mais malheureusement sans précipitation, la petite chute de neige de ce vendredi a permis de redonner à nos montagnes un aspect hivernal.
De bonnes conditions se profilaient donc pour ce samedi, mais seuls Stéphane et Thierry ont pu en profiter,avant le redoux prévu, le reste de la cordée étant à l'infirmerie ou très occupé.
Nous voilà de nouveau sur Barèges, notre spot phare de ce début de saison, car facilement accessible et permettant de démarrer à une altitude compatible avec la limite skiable assez élevée cette année.
On opte pour le classique vallon d'Aoube, bien protégé du vent et où c'est accumulé 10 à 15cm de neige fraîche,même très fraîche au départ à l'ombre avec -9°C.
Mais très vite on se retrouve au soleil en suivant une belle trace sur ce versant Sud pour ensuite atteindre au fond sur la gauche le Col d'Aoube.
Après avoir passé la corniche sans difficulté, on profite un peu du panorama, pourtant connu, mais toujours magnifique sous ce ciel limpide.
Avant que le soleil ne l'alourdisse, on fait la descente de cette belle pente Est dans 20cm de neige sur fond dur.
Le Col d'Oncet se trouve en face et sa pente Ouest encore à l'ombre nous fait envie, alors on repeaute pour voir si la neige, malgré une orientation exposée au vent, est aussi bonne par là.

En effet quelques plaques de neige dure oblige à mettre les couteaux et on décide de s'arrêter 50m en dessous du Col car le haut a été bien soufflé.
Un rapide en-cas et on enchaîne de beaux virages dans 10cm d'une neige agréable avant une longue traversée pour rejoindre le début du vallon et les dernières pentes douces au soleil.
En choisissant bien les trajectoires, pour éviter de rares cailloux qui affleurent, on se fait plaisir jusqu'en bas et on arrive à la voiture sans déchausser.
On croise Pierre du Relais d'Isaby qui nous parle de neiges lointaines qui font rêver, mais aujourd'hui on était là, c'était bon, c'était beau et on en a bien profité.
A une prochaine ... video

12 - 12 - 2010 - pic du midi de Bigorre

Après une semaine de foehn difficile de trouver un itinéraire au vu des conditions actuelles .En recueillant quelques infos le but était de trouver un versant sud avec un départ à au moins 1700 mètres , nous nous sommes donc orientés vers super Barèges et son pic du midi de Bigorre .



Prévoir les couteaux à porter de mains , utile sur les trois quart de la montée .



Le final donne l'impression d'être limite , mais ça passe bien autant à la montée qu'à la descente .



Après une séquence panorama et une collation entame de la descente , variable mais correct .



Suivant les pentes et les versants nous avons eu de bonne neige transfo ou trafollée pas toujours agréable à skier .



A de rares endroits de la tole (après le col de Sencours), mais heureusement sur plus de la moitié c'est de la neige transformée et facile à skier .



C'est bien sec partout , la station de Barèges fonctionne grâce aux canons à neige , ce qui à fait notre bonheur (zéro de portage) .



(merci à skirando64 pour les infos d'hier)

Résumé en photos sur : http://picasaweb.google.com/Cordee64/PicDuMidiDeBigorre02#

04 - 12 - 2010 - Pic de la Touatère

A force d'avoir les yeux rivetés sur la météo , impossible de faire impasse ce samedi car tout laisse penser une fois de plus que les conditions du moment sont excellentes pour Pierre et Francis . Accès difficile au parking de Tournaboup il faut dire qu'à la cordée64 on a un pro du chainage , enfin bref comme jeudi dernier aux Crampettes la neige est là , poudreuse dès le départ et une fois de plus la trace est faite .



La montée au pic de la Touatère s'est faite à gauche du mur et du lac Det Coubous , c'est plus sympa à travers les arbres d' autant que le panorama est plus ouvert .



Concernant la descente c'est excellent un bon 40 de poudre jusqu'au lac .



Je dirai même ..."c'est plus qu'excellent" ... à tel point que nous rephoquons pour un deuxième run .



Ce secteur semble nous porter chance , 3 sorties en une semaine et des conditions de rêves ( attention météo France prévoit du foehn ) .



Le retour ne cause aucun problème sauf en bas du mur de Det Coubous (attention aux éboulis et au manque de sous couche) .
Résumé en photos sur :

http://picasaweb.google.com/Cordee64/PicDeLaTouatere02#


02 - 12 - 2010 Pic des Crampettes

Course contre la montre pour Steph Pierre et Francis , entre une fenêtre météo annoncée et les impératifs professionnels pour certains , il faut calculer pile poil pour bien profiter des conditions exceptionnelles du moment .



Parking de Tournaboup , grand bleu neige poudreuse et trace de montée déjà faite ... que demande le peuple .



C'est un endroit que l'on connaît bien , ou l'on ne peut pas s'empêcher de se remémorer les plus beau runs (Tracens et Lurtet) . Le pic de la Touatère est bien tentant , mais avec son versant ouest , ça donne l'impression d'être limite .



C'est en remontant au col sans nom à gauche du pic des Crampettes , que l'on remarque un très joli couloir , hum miam miam ... Dès lors on ne traîne pas au vu de ce qui se passe dans le 64 , les nuages arrivent .



L'accès au Pic des Crampettes n'est pas évident , tous les hauts sommets ont été soufflés .



Juste le temps d'admirer le Néouvielle et on lâche les watts .



C'est régal sur les trois quart de la descente , un bon 40 cms de poudreuse si ce n'est plus dans ce couloir orienté nord .



Durant toute la montée et avec le manque de sous couche au niveau du mur de Dets Coubous , nous n'avons fait que repérer les parties les plus enneigées , ça passe bien mais attention aux éboulis et autres blocs vers la fin .



Résumé en photos sur :