31-01-10 Liset de Hount Blanque





Nous étions d'accord peu importe le temps, dimanche on sort!Oui mais où? Ce sera Le Liset.
Départ 7h00 de Pau pour Thierry,Francis et moi même. Quid de nos amis de Gelos,et ouais ils sortent la semaine alors le week-end ils sont fatigués les pauvres. Énième séance de chaînage avant de mettre les skis aux pieds ( altitude 1100m ).On grimpe à travers les granges pour rejoindre la crête.La progression sur celle-ci est difficile, ventée avec par endroit de gros paquets de neige et à d'autre des parties gelées.Nous décidons d'obliquer sur la droite dans le vallon qui mène sous le sommet.Le temps est de la partie avec quelques rayons de soleil qui nous réchauffe un petit peu.Nous atteignons la cime sous une bourrasque,pas question de casser la croûte on dépeaute et on se lance dans la pente sur une neige un peu plâtrée au départ.Très vite on atteint des petites combes gavées de poudre,c'est du velours ,slalom à travers les conifères et rhododendrons sur 30cm de neige fraiche.On ne s'arrête plus et on laisse thierry à la voiture pour se faire un run supplémentaire de 300m qui nous amène à une centaine de mètres de la route de Campan.

23-01-10 - pic d' Anéou et Péna Blanca

8H30 départ du parking d' Anéou et changement de cap pour Thierry Nico et Francis. Au programme le Peyreget avec comme variante sa combe est , mais avec un jour blanc et une qualité de neige très variable , nous optons pour Péna Blanca.

L'option est involontaire , mais nous sommes arrivés en premier au pic d'Anéou et après 30 minutes de marche le long des crêtes , nous atteignons notre objectif.

Petite boucle fort sympathique avec vu sur le maître des lieux le pic du midi d'Ossau sans oublier le versant espagnol avec ses sommets de la vallée de Hécho et de tendénara. Comme prévu la descente ne procure aucun plaisir et nécessite beaucoup de vigilance malgré une bonne visibilité .

En résumé run très physique avec de la neige compactée par le vent , et ce n'est qu'un début car le reste c' est cartonnée dure ou tolée , bref horrible pour les cuisseaux.

16-01-2010 Pic de Bergons





Nous n'étions que deux aujourd'hui, et oui Thierry excusé sortie en famille quand aux deux casos de Gelos le premier Casou n'avait pas "le feeling"(je vous le livre tel quel) balèse non? pour le deuxième il s'est fait la caisse....de bières jusqu'a trois plombes. Donc mon Prési et moi même sommes partis pour faire le Pic de Bergons.Après une petite séance de chaînage on démarre skis au pieds sur une dizaine de cm à travers le sous bois puis rapidement sur 30cm de neige lourde.Montée très agréable au milieu des granges d'Astes sous un ciel légèrement voilé.Les cents derniers mètres sous le pic ont été venté et c'est en slaloment entre les myrtillés et sapinettes que nous atteignons le sommet.Le soleil est au rendez vous pour nous offrir une magnifique vue sur le cirque de Gavarnie et les 3000 qui l'entourent.Petite pause , séance photos et on entame la descente sur les myrtillés donc, puis dans 20-30cm lourdes mais ça passe (physique).Sur le final on ne cherche plus a faire du grand ski "c'est trop lourd"on trace point.

08-01-10 Séserite





Comme me l'a suggéré ma charmante conseillère en recrutement Sylvie,"pierre vous devriez faire du social"! Mouais bon ok, j'embarque donc les deux cas sociaux les plus critiques de Gelos à savoir Nico et Casou direction Séserite. Encore me direz-vous! et ouais je sais mais c'était ça ou ils me faisaient une crise. Nous sommes dans l'obligation de chaîner au pied de la montée du Port de Castet et là je dois l'avouer nous avons eu un magistral cours de chaînage de la part de Nico , faut dire qu'il a eu le temps de potasser la notice au C.G. 20cm sur la route un moteur de scooter et le Picasso nous laisse en rade dans un virage au départ d'une route forestière. On gare la bête et on démarre skis aux pieds "altitude 438m". Partis sous un ciel couvert celui-ci se dégage au fur et à mesure de la montée. 3h00 et 1000 m plus tard j'arrive sur la crête, les deux Gelosiennes sont restées un poil plus bas, elles avaient bobo aux adducteurs. La descente s'avère délicate, à cause du manque de sous couche on touche l'herbe à chaque virage et quand on a le malheur de rencontrer un buisson ou une racine le résultat est comment dirais-je..voir plus bas. Une bonne journée dans l'ensemble avec 20cm de plus ça aurait été excellent. Quand à faire du social j'ai commencé beaucoup trop fort!

video

03-01-2010 - Pic Rojo

7h00 du matin le radio réveil du prési a eu un problème technique et c'est avec une demi heure de retard que nous partons direction Formigal . Arrivés au parking d'Anayet vers 8h45 la visibilité est correcte , un peu moins sur les hauts sommets , peu importe il fallait bien tenter quelque chose aujourd'hui . Nous remontons le vallon qui mène au pic de Culibillas qui est très bien enneigé avec d' entrée un 10 de poudreuse . Hélas la visibilité n' est plus au rendez-vous , il neigeotte et nous stoppons à un petit col à 20 mètres du pic Royo .
Descente sur un bon 20 de poudreuse un peu compacte par endroit , c' est physique , et malgré la mauvaise visibilité ça passe bien pour certains un peu moins pour d' autres , dommage ce vallon qui semble être une réserve à neige doit être fort sympathique à skier avec de bonnes conditions.


Meilleurs Voeux de Montagne


Retrouvez le résumé photos de notre année sur :
"http://picasaweb.google.com/Cordee64/Photos2009"